scratch_atelier1

Le projet Expire

Le projet est financé dans le cadre des Investissements d’Avenir et porté par l’Université de Grenoble.

Le projet EXPIRE a pour objectif de contribuer au développement de l’enseignement de la pensée informatique et des mathématiques à l’école primaire (Cycle 3, et suivi en 6e). Son objet central est la « pensée informatique », i.e., le fait de savoir appréhender un problème et sa solution à différents niveaux, réfléchir aux tâches à accomplir sous forme d’une série d’étapes (algorithmes), décomposer un problème en plusieurs problèmes simples, et réutiliser ou généraliser des problèmes et des solutions. Il s’agit là de compétences générales et transversales. Leur enseignement, dès le Cycle 3, est un enjeu important de l’éducation et notamment, de l’éducation au numérique.

 

La particularité du projet EXPIRE est d’explorer le couplage de cet enseignement avec celui des mathématiques. Cette stratégie poursuit deux objectifs. D’une part, contribuer à l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques. Il s’agit là d’un enjeu crucial car les apprentissages scolaires précoces sont très prédictifs des réussites ou des difficultés futures, la performance en mathématiques est un prédicteur des performances scolaires ultérieures, et les évaluations PISA montrent que la France est l’un des pays les plus inégalitaires et qu’elle accentue au lieu de corriger ces inégalités. D’autre part, donner un cadre à l’introduction de l’enseignement de la pensée informatique.

 

Le projet EXPIRE implique deux laboratoires de recherche de l’Université de Grenoble Alpes, qui vont conduire des travaux scientifiques visant à élaborer des ressources pédagogiques ; évaluer les effets sur les apprentissages des élèves ; étudier si/comment la pratique de l’informatique créative en péri- et parapériscolaire peut lever certains obstacles sociocognitifs ; et étudier les conditions d’appropriation par les enseignants.

 

Il implique la ville de Grenoble, qui va déployer ce programme dans ses écoles primaires mais également dans le périscolaire, et La Casemate, qui va développer des activités parascolaires.

 

Il implique également l’ESPE de l’Académie de Grenoble, qui va déployer des actions de formation initiale, et le Rectorat, pour la mise en place d’un plan de formation continue à grande échelle.

 

Les résultats attendus sont une transformation des pratiques enseignantes pour une meilleure réussite des élèves, étayée et accompagnée par la recherche, essaimée au niveau départemental et académique (autonomie à l’issue du projet), et reproductible dans d’autres académies

 

Crédit photo : Savoirs Numériques pour Tous à Eybens